Erica Nogues, blogueuse mode et lifestyle, nous parle de sa vision de la beauté ou "des beautés"

Selon vous, qu'est-ce que la médecine esthétique apporte aux hommes et aux femmes ?

Je pense que c’est une formidable opportunité de pouvoir corriger facilement les petits défauts du visage : ceux créés par le temps comme ceux faisant naturellement partie de notre visage. Cela permet de s’accepter, de se sentir en accord avec soi-même, sans complexe.

Que pensez-vous du résultat de cette étude ? "57% DES PATIENTES ONT RECOURS AUX INJECTIONS POUR AVOIR CONFIANCE EN ELLES."
57 % je trouve ça peu. Nous avons souvent du mal à avouer aux autres ou à s’avouer que ces « petits défauts » nous polluent la vie, par pudeur ou par souci de ne pas vouloir rentrer dans le jeu de l’esthétique un peu « futile ». Ça n’est qu’après avoir sauté le pas que l’on découvre la petite bouffé d’oxygène que ce changement procure.

Comment percevez-vous l'acceptation sociale des actes de médecine esthétique ?
Sur ma génération c’est encore un peu difficile et caricatural. On a facilement l’image de la quinquagénaire (ou plus) qui ne veut pas vieillir et qui fait tout pour essayer de rester jeune avec des traitements très invasifs, pas du tout naturels ; comme un manque d’acceptation de soi. Je pense que l’importance de l’aspect physique change, que les générations suivantes seront beaucoup plus ouvertes grâce à des techniques de médecine esthétique plus faciles, simples, naturelles et efficaces.

Pensez-vous qu'aujourd'hui parler librement de médecine esthétique sur les réseaux sociaux est possible ?

Oui je pense que c’est beaucoup plus facile aujourd’hui. D’une part parce que l’on est quelque part plus anonyme, on peut plus facilement raconter sans peur d’être jugé. Mais aussi parce que la population sur les réseaux sociaux n’est pas le reflet de celle de la « vraie vie ». On est habitué à voir beaucoup plus de choses novatrices, de découvertes, de mise en scène sur internet.

Que pensez-vous de cette affirmation : "la médecine esthétique est encore taboue en France" ?
Complètement d’accord. C’est encore mal jugé, mal compris. On n’ose pas dire que l’on y a recours comme si c’était puérile, futile, que l’on avait un problème avec son âge ou son apparence.

Que diriez-vous à des femmes/hommes qui hésitent à sauter le pas ?
Je dirai la même chose que ce que j’ai dit sur mon compte Instagram en expliquant le pourquoi. Il faut le faire pour de bonnes raisons, pour soi, parce que l’on y pense depuis quelques temps, que le complexe présent est plus important que n’importe quel doute.
Il faut leur expliquer que si l’on choisit bien son médecin, le résultat est garanti mais qu’il ne faut pas vouloir se « changer », juste rester soi-même, en mieux, sinon on risque d’être déçu.

Quelle image se fait-on aujourd’hui de la beauté ?
Je crois qu‘il n’y a pas « une beauté ». Notre société offre une multitude de visages d’origines différentes avec des beautés différentes. Il ne faut pas chercher à vouloir ressembler à telles ou telles personnalités très en vogue. Un bon médecin esthétique doit, à mon avis, orienter et conseiller chaque personne afin qu’elle garde sa personnalité et sa beauté. Rien de pire que ces visages retravaillés sur le même modèle avec les mêmes caractéristiques, tels des clones.

Y a-t-il un canon de la beauté à la française ?
Oui peut-être, il y a toujours des modes insufflées par les actrices et les personnalités célèbres mais je trouve ça terrible. Comme si on nous mettait dans un petit tiroir, celui de notre pays. C’est la diversité et le respect de notre propre personnalité qui fait notre richesse et notre vraie beauté.